DOCUMENTS
RESPIRATION PAR LES OS

Il s’agit d’une très ancienne et traditionnelle technique de respiration. Elle peut se pratiquer seulement sur un os ou un segment d’os ou bien sur tout l’ensemble du squelette, selon les besoins.
En cas de fracture – ménopause – ostéoporose
Yves REQUENA

TECHNIQUE

La respiration par les os peut se pratiquer en position assise, couchée, voire même debout en position statique « d’embrasser l’arbre ». Mais, si l’on pratique la respiration par les os complète, mieux vaut la faire en position couchée sur le dos, en relaxation. Il est tout à fait autorisé de la faire dans son lit.

Respiration dans un seul os :

PREPARATION

  • Afin de se familiariser avec cette respiration, s’asseoir confortablement au bord d’une chaise ou sur un coussin de méditation.
  • Poser les deux mains à plat sur les genoux.
  • Choisir une des deux mains, la lever, pointer l’index et fermer les autres doigts.
  • Fermer les yeux et visualiser les trois phalanges de l’index ainsi que la moelle au centre de ces petits os.
  • Inspirer et capter le Qi de l’univers qui pénètre dans les os de l’index, jusqu’à la moelle en passant directement par la peau.
  • Expirer et contenir le Qi pur dans la moelle et penser que l’énergie usée sort.
  • Recommencer plusieurs fois et faire en sorte que l’énergie pure s’accumule dans la moelle et remplisse, fortifie, condense la moelle des os.
  • Après quelques respirations, cesser, garder l’index dans cette position et prendre cette même position avec l’autre main.
  • Les deux index pointés, noter la différence de sensation.

Résultat : on constate une densité, une chaleur, une sensation de « charge » dans l’index qui a respiré. Ceci apporte la preuve qu’on peut influencer la circulation du sang et de l’énergie dans les os et la moelle.

Respiration de tous les os :

  • S’allonger sur le dos, les bras le long du corps. Si nécessaire, mettre un petit coussin sous la nuque.
  • Calmer la respiration et allonger progressivement l’inspiration et l’expiration
  • Quand tout le corps est calme et détendu, la respiration tranquille, utiliser le même processus que pour la respiration de l’index en commençant par les pieds et en ajoutant après 5 ou 6 respirations, les segments suivants :

- Pieds et talons
- Idem + tibias, péronés, rotules
- Idem + fémurs
- Idem + bassin
- Idem + colonne vertébrale
- Idem + sternum, clavicules et côtes
- Idem + omoplates et humérus
- Idem + radius et cubitus
- Idem + poignets, mains et doigts
- Idem + os du crâne
- Idem + os de la face

Respirer ainsi avec tout le squelette entre 5 et 10 respirations supplémentaires, ou même plus. La durée idéale de l’exercice est de 20 minutes.

EFFETS :

  • Effet n° 1 : l’effet le plus évident et immédiatement ressenti est un effet de relaxation. D’ailleurs en cours collectif, il arrive que certaines personnes s’endorment pendant l’exercice. Rien n’empêche d’ailleurs d’utiliser cet exercice pour s’endormir.
  • Effet n° 2 : mais le but n’est pas là. Et si l’on veut avoir un réel efet sur les os, il faut pratiquer cet exercice en dehors des heures de sommeil. L’effet ressenti lorsqu’il est accompli en entier un temps suffisant est, en plus de la détente, une sensation de rafraîchissement, de régénération, due à la respiration de la moelle épinière et du cerveau.
  • Effet n° 3 : spécifiquement, chaque os du squelette et les moelles sont stimulés. Si l’on souffre d’un problème particulier : os fracturé, vertèbre tassée par la déminéralisation, os fragilisés par l’ostéoporose, on pratiquera avec « la respiration d’un seul os » en se déplaçant d’un endroit à l’autre selon nécessité.

RECOMMANDATIONS :

  • Utiliser cet exercice pour accélérer la consolidation d’une fracture, même si l’on est plâtré. Le Qi « traverse » le plâtre.
  • Utiliser aussi cet exercice en cas d’algoneurodystrophie.
  • Il est utile de le pratiquer à titre préventif à partir de 45 ans, au moins 3 fois par semaine pour retarder au maximum ou éviter l’ostéoporose, même si l’on prend des hormones chimiques ou naturelles ou de la DHEA.
  • En cas d’ostéoporose avérée, il faudrait pratiquer tous les jours pendant 20 minutes.

LE TAO DE LA MOELLE
LE TAO DE LA LONGEVITE

La moelle fait l’objet d’un véritable culte dans la tradition spirituelle et aussi martiale en Chine depuis que le fondateur du temple Shaolin a mis au point et enseigné la technique du « lavage des moelles » avec frappe progressive des os, d’abord avec des baguettes de bois, puis des barres de fer. C’est la technique dite du Qi gong dur. L’objectif est de renforcer les os afin qu’ils puissent subir des pressions ou des coups violents sans se rompre. Mais au-delà, le but est de stimuler la moelle car dans le Taoïsme, on considère que la moelle stocke l’énergie Jing, cette énergie vitale que les acupuncteurs connaissent bien et qu’ils relient à l’énergie des reins, des surrénales et des glandes sexuelles.

Dans la méditation taoïste, on visualise les méridiens qui apportent cette énergie à la moelle des os, mais aussi à la moelle épinière et au cerveau, ceci afin de réveiller les potentiels psychiques et spirituels en nous. D’un point de vue physiologique, on pourrait établir des rapprochements avec le cortisol, la folliculine, la progestérone, la testostérone et leur précurseur, le DHEA dans leur relation à la fois sur la calcification osseuse, l’activité sexuelle, l’activité cérébrale, la mémoire, la concentration et les capacités intellectuelles.

Ces capacités diminuent avec l’âge, et parallèlement, avec l’âge, diminue aussi la production des organes sexuels, la taille du cerveau se réduit, les moelles des os se dessèchent, favorisant les fractures. Les médecins et les ascètes taoïstes avaient fort bien compris tout cela empiriquement. C’est pourquoi ils ont mis au point la respiration par les os.

Cette respiration représente l’exercice le plus facile, le plus doux, mais en même temps le plus efficace dans le style du Qi Gong interne par opposition au Qi Gong externe de Shaolin, difficile à pratiquer sans entraînement, surtout quand l’âge avance. C’est donc un exercice général de santé, anti-vieillissement, à recommander pour tous, hommes et femmes, quelque soit leur âge… puisque le squelette commence à vieillir à partir de l’âge de 25 ans. Les effets euphorisants, rafraîchissants, défatiguants, donnant l’impression de nettoyage l’attestent, en même temps qu’une vitalité renouvelée prend place à travers la pratique régulière de cet exercice.

X
X
X